dimanche 11 septembre 2016

La rando d'Emmy

Petits et grands étaient au départ de la course nature et randonnée organisé par le comité des fêtes au profit de la petite Emmy, ce dimanche.

Emmy est une petite fille atteinte d'une maladie génétique rare (15 enfants dans le monde à ce jour, si j'ai bien retenu le chiffre) qui réside avec sa famille dans notre commune. Sa grande sœur est une copine de Kalya et sa petite sœur, une camarade de classe de Briac. Une association, Les Rêves d'Emmy, a vu le jour il y a quelques temps pour aider Emmy et sa famille dans leur quotidien. C'est dans le cadre de cette association qu'était organisée une randonnée ce dimanche. Il faisait un temps magnifique et beaucoup beaucoup de monde (plus de 200 personnes, la foule dans notre mini commune !!!) avait répondu à l'appel. Les enfants étaient très pressés de prendre le départ...
Comme Papa*cake est débordé très occupé en ce moment, Maman*cake avait fait appel à Mamie*Paimpol pour parcourir les 4,5 km dans notre jolie campagne. C'est donc accompagnée des enfants, une sur le dos et les autres sur leurs petites jambes, que nous avons découvert de jolis coins.
Aglaé, très bavarde au début du parcours sur mon dos, a fini par se laisser bercer, tétine bien arrimée, par mes pas cadencés...
Le reste des troupes a vaillamment bouclé la boucle, quelquefois un peu aidé pour franchir quelques obstacles et grimper quelques collines...
On n'a pas dû essuyer trop de plaintes malgré le parcours un peu escarpé. Les enfants étaient tous contents de rencontrer plein de copains et copines sur le parcours et savaient qu'une bonne crêpe les attendait à l'arrivée !

mercredi 7 septembre 2016

Les premiers pas de la rentrée...

Le rythme se prend, on remplit les cases de l'emploi du temps en essayant de ne rien oublier, de ne pas trop presser les enfants et de ne pas se laisser submerger.
Les matins ont un peu changé car je peux me permettre de partir un peu plus tard. Les enfants que je ne voyais pas les années passées avant de rejoindre le collège en profitent et j'ai du mal à trouver la bonne heure de réveil... Un des grands plaisirs du matin, et c'est mine de rien une grande aide pour moi, revient à Louenn : donner le biberon à sa petite sœur...

Le soir aussi, c'est un peu la course. Il faudra un peu de temps pour trouver le bon rythme qui me permettra de gérer la fatigue des plus petits (et aussi des plus grands...), faire les devoirs des deux grands et préparer un dîner digne de ce nom en attendant le retour de Papa*cake.
Pour le moment, le retour à la maison est un peu difficile pour un Briac exténué qui n'a même plus la force d'aller jouer dans le jardin encore bien ensoleillé...

On savoure aussi quelques moments que l'on sait précieux et qu'on voudrait ne pas oublier. J'ai donc pris le temps de compter les étoiles dans les yeux de Louenn lors de ses premiers devoirs, de lire l'application sur ses traits de petit écolier et d'observer le fierté l'animer à mes félicitations...

Le veinard dans l'histoire, c'est Papa*cake, fêté comme un héros à son arrivée...

Papa*cake, encore héros lorsque la lecture du soir passionne les troupes et qu'il n'y a plus un millimètre carré de dispo sur ses genoux...

Le livre qui les passionne tant, c'est Les Petites Poules, en version album collector. Les enfants adorent les aventures de Molédecoq, Piticoq, Carmelito et Coquenpâte !
Des fois, Maman*cake est jalouse. Mais alors qu'Aglaé est déjà profondément endormi, c'est un moment précieux pour ranger la maison et préparer la journée à suivre... Et puis j'ai quand même le droit à ma dose de câlins, même que des fois, je suis obligée de dire stop. Jamais contente, Maman*cake !

samedi 3 septembre 2016

Activités : top départ...


On a décidé de s'économiser et de ne pas courir 36 lièvres à la fois. On a tranché entre la folle envie de foot et la continuité du judo, entre le rêve d'arts plastiques et le besoin de gymnastique. Kalya attendra d'être au collège et donc un peu plus autonome dans ses déplacements pour exercer ses talents graphiques mais va continuer à améliorer son grand écart et ses sauts carpés. Louenn était très impatient de découvrir le foot qu'il pratique avec un immense plaisir dans la cour de l'école et a fait son premier entraînement. Il s'est fait traiter de nul par un autre joueur nettement plus expérimenté, mais cela ne l'a pas dégoûté. Il a marqué son tir au but et a fini par gagner avec son équipe... 
Il était mignon sur le petit terrain, ne sachant pas trop où se placer ni que faire, mais plein de volonté et d'envie. Il s'est bien dépensé et est revenu éreinté de ces deux heures pleines.
Les petits eux sont encore exemptés de rentrée sportive, même si Briac aura sa séance d'orthophoniste hebdomadaire le mercredi. Les parents eux n'ont pas fait de trêve estivale et continuent sur leur lancée : course à pied pour Papa*cake et fitness pour Maman*cake.

jeudi 1 septembre 2016

Tous à l'école !

On était tous à l'heure dans le soleil du matin, cartable prêt à l'emploi. Ils étaient beaux et impatients, nos enfants. Pressés de revoir les copains, de savoir avec quelle copine on est en classe, de commencer une nouvelle année pour vivre de nouvelles aventures en gommant les erreurs des années passées.
Après, on s'est séparés. Le plus gros des troupes pour Papa*cake qui faisait la rentrée des garçons à l'école de notre village et le dépôt d'Aglaé chez la nounou. Moi, j'accompagnais Kalya puisque son école est en face de mon collège. Et vous comprenez que de photo de Kalya dans la cour il n'y aura guère, y' que les petits qui font ça, Maman... Soit. Mais aussi grande soit-elle, il a fallu rester tout tout près d'elle jusqu'à la montée en classe, il a fallu dire qu'on avait oublié la carte de cantine et s'assurer que la sortie pourrait se faire sans le pass. Il a fallu faire coucou, un bisou, encore coucou et à ce soir, de toutes manières on va se croiser ce midi dans la cour du collège.
Pour Briac, apparemment, ce fut rapide. La photo montre le filou légèrement intimidé mais prêt à partir explorer sa classe, surtout quand il a su que Charlie était déjà arrivé et occupé à jouer !
Pour Louenn non plus, pas de complications. Même salle de classe, même maîtresse pour lui aussi, ça facilite les choses. Une photo devant la porte, une bisou coucou à ce soir et l'affaire était pliée...
Voilà. Chacun est reparti sur son chemin, sans angoisse apparente. Bonne rentrée à tous les écoliers, à tous les parents et à tous les profs !!!

mercredi 31 août 2016

C'est la pré-rentrée !!!

Il n'y a que des mamans profs pour penser qu'on peut fêter la rentrée. On l'a fait, notre petit apéro dînatoire rituel des veilles de rentrée, une fois la pré-rentrée de Maman*cake effectuée. Pas de grosse surprise, je sais où je vais. Un emploi du temps avec des avantages et des inconvénients, je m'en fiche toujours un peu. Des élèves que je ne connais pas encore, une appréhension de cette fameuse réforme qui monte petit à petit, mais une envie qui est là depuis quelques temps déjà. L'envie de refaire, encore, ce chemin ensemble jusqu'au bout, du mieux qu'on peut et avec le plus de sourires possible. L'envie de leur donner envie. L'envie de les voir être volontaires et fiers. L'envie de les pousser un peu plus loin encore...
Et il n'y a que les mamans profs pour faire des plans sur la comète avec les enfants les veilles de rentrée. Pour aligner une multitude de phrases qui commencent par "Cette année...". Alors ce soir, on a appris que Briac n'avait qu'une hâte, celle de retrouver son "pote" Charlie, que Louenn ne comprenait pas vraiment par quel miracle il pourrait bientôt lire tout seul et que Kalya espérait bien être avec la maîtresse qu'elle connaît, parce que les autres (oui, vous avez bien suivi, elle ne sait même pas qui c'est !), elles sont trop sévères !
Ce soir, on a préparé les tenues, on a vérifié les cartables, on a essayé de faire les choses tranquillement. On a fait un gros câlin et on a éteint les lumières après les lectures d'albums. On a fermé la porte sur ces vacances plutôt réussies où chacun a pu évoluer et se ressourcer. On a regardé vers cette année qui s'ouvre à nous, cette année qui verra les enfants grandir et s'autonomiser encore un peu plus. Kalya est chez les grands du primaire, le CM1, son écriture ne ressemble plus aux pleins et déliés des premiers temps et son horizon s'ouvre. Louenn entame l'école primaire et a peur de s'ennuyer et de décevoir mais veut déjà faire ses premiers devoirs de CP. Briac entame à peine sa scolarité, pour la première fois en semaines complètes, cantine comprise et on est soulagés de savoir que les progrès langagiers de l'été vont lui faciliter la communication. Aglaé ne sera plus un bébé à la fin de l'année, elle ne l'est déjà presque plus. Elle marchera, parlera et je lui ferai des couettes (eh oui, elle, je pourrai encore lui choisir ses coiffures, elle !)... Et le soir, tous ces petits mondes se retrouveront et chacun s'enrichira de l'autre. C'est chouette, les grandes familles !!

dimanche 28 août 2016

On a -enfin- fêté l'anniversaire d'Aglaé

Pas encore chez nous, ça me donne un peu le cafard-, mais avec plein de monde -ça me réconforte-. Mamie*Claire, à domicile, mais aussi Hervéïg son parrain, presque tous les tontons, tatas, cousins et cousines, mais aussi mon oncle et ma tante Jean-Claude et Michelle les Marseillais en vadrouille bretonne à bord de leur camping-car. Comme j'avais précédé Papa*cake (et les enfants) à Talensac, j'ai eu plein de temps pour faire un joli menu, de bons gâteaux et ça m'a fait du bien.
C'est donc Mojito et petits fours à la main que nous avons chanté une jolie chanson à Aglaé déjà prête à aller se coucher. Connaissant la gourmandise familiale et observant le développement des pailles de la miss, il y a fort à parier qu'on ne pourra pas lui planter sa bougie dans un bout de pain pour ses deux ans !
Bien intimidée, elle a écouté la chanson et se demandait bien ce qu'on attendait d'elle...
Puis tous les enfants se sont rassemblés autour d'elle pour resouffler sa bougie plusieurs fois (ben oui, Kalya n'avait même pas eu le temps de souffler, quelle injustice...) et faire une jolie photo comme je les aime.
Puis il y a eu un gros tas de cadeaux à ouvrir. De jolis vêtements, de la déco pour sa chambre, la suite de sa collection Sylvanian Families, de quoi gâter la reine du jour qui a bien compris que sous l'emballage se cachaient quelques trésors.
On a ensuite couché la minette et grillé les brochettes, servi le curry de légumes, dévoré le plateau de fromages. On s'est bien régalé, on peut vous le dire. Le dessert est ensuite arrivé, et cette fois-ci, nous y avons planté huit bougies pour célébrer comme il se doit les 80 ans de notre oncle ! 
Une coupe de champagne, nous n'avons pas choisi entre la mousse au citron - biscuit spéculoos, la tarte aux abricots et la tarte aux framboises biscuit breton... La fête fût bonne, les langues bien pendues, les enfants et les adultes bien ensemble.

jeudi 25 août 2016

Aglaé

C'est à Oléron qu'elle a entamé sa deuxième année, à Oléron que les souvenirs de sa naissance pas comme les autres ont défilé. C'est à Oléron qu'elle a soufflé sa bougie sans gâteau pour la première fois.
Notre petite Aglaé pousse bien, très bien. J'aime ses mains potelées et ses cuisses aux jolis bourrelets. J'aime son bidon tout rond et son cou dodu où les bisous chatouillent. J'aime ses yeux bleus qui louchent (rien de pathologique pour le moment, semble-t-il) et qui sourient. J'aime ses quatre dents mignonnes qui aiment goûter à tout.
Aglaé se déplace comme un chef à quatre pattes et nous prouve déjà que ses explorations ne s'arrêteront pas là, mais elle montre plus pour le moment une envie d'escalader (les escaliers) que de marcher. Elle fait coucou, des bisous, les marionnettes et commence à se cacher avec un air malicieux. Elle fait des câlins en posant doucement sa tête contre vous et nous entoure quelquefois de ses bras. Elle mange de tout, des purées très lisses pour ses repas, sinon elle recrache, mais des morceaux à croquer quand elle accompagne les nôtres, allez comprendre. Elle n'aime pas trop le lait mais adore le melon, la tomate, les fraises et les framboises. Elle aime jouer à tout sauf avec ses jouets et elle met absolument tout à la bouche, même les cailloux et les croquettes pour chat. Elle dort bien, très bien, et fait de belles grasses matinées les rares matins où elle est seule dans sa chambre. Elle éteint les feux vers 20h, de manière très régulière et se fait deux jolies siestes dans la journée mais est capable de s'adapter aux changements. Elle aime prendre son bain et aller à la plage, patauger dans la piscine et manger du sable, toucher l'eau et sentir les chatouillis de la douche sur sa peau. Elle est à croquer, notre Aglaé, et elle a déjà un an passé...